The Knick

Par Posté dans - Ciné le 01 novembre 2015 18 Commentaires

Vous adorez Downton Abbey et les shortbread ?
Dommage!

UNE

(Article déjà publié, sorti des limbes de WordPress après une mauvaise manip').

J'espère que vous avez le cœur bien accroché.
Pourquoi, on parle de quoi aujourd'hui?

De la 1ère saison d'une audacieuse série réalisée par Steven Soderbergh qui n'échappe pas à la tendance des réalisateurs qui s'essaient aux séries, de Guillermo del Toro (The Strain) à Jane Campion (Top of the Lake).  Entre autres.
Cette dernière est composée de 10 épisodes diffusés sur OCS et nous raconte la naissance de la médecine chirurgicale moderne au sein du Knickerbocker Hospital ( Alias le Knick) de New York.
Nous sommes en 1900, dans une ville gangrénée par la corruption, la violence, la misère et le racisme
.

TK4

L'équipe de chirurgiens du Knick est dirigée par le Dr John Thackery (Clive Owen), anti-héro prodigue mais forcément torturé.
Figure qui nous est désormais familière et qui n'est pas sans rappeler, je trouve, Don Draper dans Mad Men. A savoir, je suis brillant mais insupportable & arrogant ( Ah oui et toxicomane).
Thackery est un pionner qui explore les traitements expérimentaux ( Euh expérimentaux et périlleux), dopé par son ambition de repousser les limites de la médecine et par de fréquentes injections de cocaïne. Le soir Monsieur prendra une petite pipe d'opium pour se détendre.

 TK3

Alors que Thackery souhaite que son élève Everett Gallinger devienne son assistant en chef, la fille de l'un des mécènes de l'établissement (Le conseil d'administration de l'hôpital est composé de riches philanthropes), Cornelia Robertson, lui impose Algernon Edwards.
Ils ont grandi ensemble, Algerdon est le fils de la cuisinière et du chauffeur de la famille. C'est un brillant médecin qui a fait ses preuves en Europe. Oui mais voilà, il est noir.
Dès le départ il est rejeté ( Euphémisme). La preuve en est avec son "bureau" situé au sous-sol de l'hôpital où il décidera par dépit d'y installer clandestinement une clinique pour les patients afro-américains, et où il ne manquera pas de son côté d’expérimenter avec succès de nouvelles techniques chirurgicales.
TheKnick

A côté des chirurgiens et infirmières qui composent l'équipe nous découvrons une brochette de personnages hauts en couleurs.
- Cleary, un ambulanciers irlandais bourru qui mène une guerre sans pitié à ses collègues afin de récupérer en premier les malades et les blessés ( Les ambulanciers vivent alors des commissions reçues pour chaque corps livré vivant).
- Herman Barrow, l'
intendant crapuleux & sans vergogne adepte des bordels et en froid avec un malfrat notoire de la ville.
- Soeur Harriet, une nonne qui au sein de l'hôpital vient en aide aux femmes enceintes et aux enfants mais à qui il arrive fréquemment d'endosser un rôle beaucoup plus sombre & douloureux.
- Speight, un inspecteur de la santé publique qui part à la chasse à la typhoïde.

What else? Bah je vais pas tout vous raconter non plus!

Si comme moi ( Et contre toutes attentes) vous réussissez à dépasser l’effroi causé par l'audacieux premier épisode ( La série démarre fort avec une séquence de chirurgie sanglante, une césarienne avec complication), je suis prête à parier ma chemise que cette série vous rendra progressivement accros.
TK6
Sachez tout de même que certaines scènes/images hantent encore mes nuits.

Il faut dire aussi que le spectateur est pratiquement placé dans la position de ceux qui se trouvaient dans l'amphithéâtre. ( Ah, je vous ai pas dit mais toutes les interventions se déroulent en public).
TK2

Ce qui m'a rappelé un certain tableau:

La Leçon d'anatomie, Rembrandt (1632)

La leçon d'anatomie du Dr Tulp, Rembrandt (1632).

Ça donne envie, non?

Arrêtez, je suis persuadée que vous mourrez d'envie de savoir ce que fait cette dame?
TK1

Pour finir on retrouve pour la bande-son un habitué des films de Soderbergh en la personne de Cliff Martinez ( Également auteur de la B.O de Drive).

Une bande-son que j'ai trouvée un poil anachronique et parfois agressive.

A bientôt!

(18) commentaires

  • garrice - Répondre

    23 février 2015 at 20:29

    … il y en a beaucoup pour qui c’est George … Pour moi c’est Clive ! Ce mec est … Pfiouuuu ! Je ne manquerai pas cette série du coup 😉

    • allmadehere - Répondre

      24 février 2015 at 12:55

      Mouais je comprends parfaitement la démarche.
      Curieusement moi qui suis une midinette en puissance, Clive Owen m’a toujours laissée de marbre. Par contre c’est un sacré acteur! J’espère que tu as le cœur bien accroché, c’est une série qui secoue sévère.

  • pas@pasdechat - Répondre

    24 février 2015 at 00:45

    C’est fou comme tu vends bien les choses !! Je suis en train de regarder Downtown Abbey, et ton speach est très tentant… Par contre, la dernière image me donne froid dans le dos et je ne tiens pas trop à savoir ce que fait la demoiselle, bien que je sois d’un naturel très curieux. Avec toutes les séries que tu m’as donné en pâtures, je ne vais pas avoir le temps de regarder celle-ci… Quel dommage ! Je le regrette déjà 😉

    • allmadehere - Répondre

      24 février 2015 at 12:58

      N’arrête! Tu me fais rougir.
      Le dernière image cache une réalité assez terrifiante et ce n’est pas celle qui m’a le plus remuée. Imagine.
      J’espère que me donneras ton avis en ce qui concerne les autres séries.

  • aurélie - Répondre

    24 février 2015 at 09:03

    Noooonnnnn! Déjà que je suis une no life, faut pas me parler d’une nouvelle série…avec Clive Owen en plus (Oh Clive je t’aime!)…
    Non, je tiendrai bon (je vais quand même en glisser un mot au chéri)
    🙂

    • allmadehere - Répondre

      24 février 2015 at 13:00

      Tu as le chic pour me faire sourire!
      Encore une fan de Clive? ^^
      Bonne négo. Ton chéri sera rapidement conquis j’en suis persuadée!

  • Girlie Cinéphilie - Répondre

    24 février 2015 at 10:17

    Tu m’as convaincue dès l’évocation de Soderberg. Du coup, si tu rajoutes du Clive Owen et du Rembrandt, je me sens obligé de le rajouter à la liste de mes séries à voir absolument.
    D’ailleurs, grâce à tes conseils, j’ai commencé Fargo. Je n’en suis qu’au deuxième épisode, et je jubile complètement….

    • allmadehere - Répondre

      24 février 2015 at 13:12

      Soderbergh fut également pour moi l’élément déclencheur.
      Je suis ravie que Fargo te fasse jubiler. Vraiment ravie!

  • argone - Répondre

    24 février 2015 at 11:48

    Je crois que je vais tenter cette série également ! J’en avais déjà entendu parler mais je n’avais pas vu d’images … 😉

    • allmadehere - Répondre

      24 février 2015 at 13:37

      Bienvenue par ici!
      J’ai tenté de sélectionner des photos représentatives.
      Il vaut mieux savoir ce qui nous attend…

  • AU303 - Répondre

    24 février 2015 at 20:23

    Ça me donne carrément envie de voir la série. Je suis addict aux séries … Merci !

    • allmadehere - Répondre

      25 février 2015 at 06:27

      Ça me fait bien plaisir! N’hésite pas à me donner tes impressions surtout.
      De mon côté j’essaie de lever le pied avec les séries mais c’est pô facile….

  • Aurélie - Répondre

    25 février 2015 at 13:08

    Cette série est super ! J’étais un peu sceptique au début parce que ça me faisait un peu penser à matsers of sex, les premiers épisodes sont un peu lents mais ça vaut vraiment le coup d’oeil ! Déjà parce qu’il y a Clive Owen 😛 mais aussi parce que son personnage et génial ! Les 4 – 5 derniers épisodes m’ont bluffés !

    • allmadehere - Répondre

      25 février 2015 at 16:53

      Bienvenue par ici!
      Le fan club de Clive Owen s’agrandit on dirait.
      Je suis bien d’accord avec toi la série vaut le coup d’œil et comme toi ce sont les derniers épisodes qui m’ont retourné la tête…
      Pas encore testé master of sex. Tu me le conseilles?
      A bientôt!

  • Aurélie - Répondre

    26 février 2015 at 20:48

    Merci !
    Concernant Masters of sex , je suis assez mitigée. J’ai envie de dire que ça vaut le coup d’oeil. En gros il s’agit d’un gynécologue qui fait des recherches sur les comportements sexuels dans les années 50/60. Il y a des thèmes sympas qui sont traités comme l’homosexualité, la prostitution, le racisme… mais les « intrigues » qui m’ont plu n’ont pas durées. La relation entre les personnages principaux est bizarre, on s’attend à plein de choses, et au final il ne se passe jamais rien. Tu peux tenter la saison 1 pour jeter un oeil, mais je ne recommande pas vraiment, surtout la saison 2. 😉

    • allmadehere - Répondre

      27 février 2015 at 06:55

      Merci pour ce retour. Je vais la garder dans un coin de ma tête en cas de besoin, mais ce que tu m’en dis ne m’enthousiasme pas plus que ça.
      A bientôt

  • pas@pasdechat - Répondre

    03 janvier 2016 at 13:43

    Ben ce billet (re) tombe bien, je n’ai plus de série à me mettre sous la dent. J’ai vu la saison 2 de Fargo que j’ai beaucoup aimé aussi, même si elle n’a pas le côté savoureux de la 1ère. Je me suis forcée à aller au bout de la saison 3 de « orange is the new black »… vraiment en fond sonore… parce que c’est long… Et que j’ai fini la saison 2 de Grimm qui se laisse regarder facilement en bidouillant. J’ai abandonné Downtow Abbey à la saison 1, alors je vais peut-être me laisser tenter par The Knick… en fermant les yeux…

    • allmadehere - Répondre

      03 janvier 2016 at 15:56

      J’étais en train de préparer mon bilan-sur-canapé de l’année 2015 (^^) quand je me suis rendu compte que j’avais perdu un article, celui qui parlait de cette série…
      Cette explication donnée, tu me fais rire!
      Il est vrai que certaines scènes sont assez trash mais la série est tellement originale!
      Après je ne voudrais pas que tu fasses des cauchemars…^^

Leave a Reply to aurélie Cancel reply