Dans l’enveloppe…

Par Posté dans - Livres le 20 septembre 2015 23 Commentaires

Bonjour les petites mésanges,

Les gens dans l'enveloppe d'Isabelle Monnin est le livre que je vous propose de découvrir aujourd'hui.
Je viens de le refermer, il m'a beaucoup plu et j'ai eu envie de partager l'expérience avec vous.
1. Les gens dans l'enveloppe

Comment est né ce projet hybride de livre qui propose à la fois un roman et une enquête, et qui s'accompagne d'un disque et d'un porte-folio?

En juin 2012, Isabelle Monnin achète sur un site d'enchères un lot de 250 photos d'une famille inconnue.
Des photos somme toute banales, qui ne présentent aucun intérêt particulier, le plus souvent mal cadrées et pour certaines floues, mais familières.
Les gens dans l'enveloppe 2
Leur imperfection émeuvent l'auteure. Elles ont un côté universel sur lequel elle peut projeter tout ce qu'elle veut.
Intriguée, elle se demande pourquoi ces photos ont été abandonnées.

(Et là vous vous demandez de votre côté: mais pourquoi acheter des photos d'inconnus? Cet achat fait suite à une conversation entre Isabelle Monnin et un de ses amis, qui lui a raconté qu'il était possible d'acheter sur internet des photos de famille dont les gens souhaitent se débarrasser. Cet accès à des morceaux de vie dispersés intrigue l'auteure).

Quelques mois plus tard (mai 2013), fascinée par ces clichés d'anonymes, elle décide dans un premier temps de leur inventer une vie en s'appuyant sur les détails présents sur les photos qui sont autant d'indices sur le quotidien d'une vie et d'une famille.
Elle imagine des prénoms.
Puis elle décide de mener l'enquête. Surtout pas l'inverse afin que l’imaginaire ne soit pas parasité par le réel.

Son ami Alex Beaupain, séduit par le projet, lui propose d'accompagner le roman de chansons.

Voilà, le pitch est posé. Je ne sais pas vous, mais moi, j'ai immédiatement était séduite par l'idée. Ma curiosité était titillée. J'ai littéralement plongé dans ce bouquin.

Les gens dans l'enveloppe 4

Isabelle Monnin indique que deux photos l'ont particulièrement interpellée, celle d'une petite fille portant un pull en laine très caractéristiques des années 70 et celle de trois femmes devant une rôtissoire de camping portative.

Qui trouve t'on sur les autres photos?
Une femme âgée aux lunettes fumées, qui incarne pour l'auteure la mamie, une figure masculine effacée qui sera le père et cette petite fille.
Les gens dans l'enveloppe 1
Cependant aucun photo n'affiche le portrait d'une mère.
Pourquoi cette absence? L'auteure échafaude 3 théories: cette dernière prend toujours et systématiquement les photos ce qui explique qu'elle n'apparait pas, elle est morte ou elle est partie.
L'auteure a préféré imaginer que la maman était partie plutôt que morte,  et brode alors son histoire autour de ce départ.

La 1ere partie correspond au roman, à l'histoire inventée à partir des photos. L'auteur prend différentes voix qui se succèdent : celle de l'enfant, de la mamie, de la mère absente.
Dans cette partie les phrases sont d'une incroyable beauté et touchantes. Le ton est nostalgique. Surtout quand elle fait parler la petite fille. 

Dans la seconde partie l'auteure nous relate son enquête et l'histoire recueillie où son imaginaire se confronte aux destins réels.
Elle va chercher ce qui reste des gens trouvés dans l'enveloppe.
Certaines similitudes entre le roman et la réalité découverte sont assez troublantes.

Les gens dans l'enveloppe 5

Le village de Clerval où ont été prises le photos, est retrouvé grâce à la photo d'un clocher qui figure sur l'une d'entre elles, que l'auteur réussira à identifier grâce à un moteur de recherche bien connu.
Elle commence par rencontrer des habitants qui lui parlent de cette famille et retrouve la maison où ont été pris une partie des clichés.
Cette maison est à vendre et Isabelle Monnin prend rendez-vous avec l'agence immobilière pour la visiter. A sa grande surprise le propriétaire, le père supposé des photos, sera présent pendant la visite.

L'auteure part alors à la rencontre des ces anonymes et la réalité se révélera encore plus émouvante que la fiction.

Partant du postulat que toute vie vaut d'être racontée et d'une volonté d'exposer la vie des gens dont on ne parle jamais, Isabelle Monnin nous emmène dans un voyage nostalgique où il est souvent question d'immobilité, d'engourdissement, d’effritement, de solitude et d'ennui et surtout d'abandon.

Un très joli voyage qui nous prouve que chaque vie est à la fois ordinaire et extraordinaire.

Et vous, que lisez-vous quoi en ce moment?

A bientôt!

(23) commentaires

  • Lily Bouticlou - Répondre

    20 septembre 2015 at 19:26

    Tu m’as vraiment donné envie de lire ce livre. Un jour, à la braderie de Lille, j’ai acheté un lot de photos anciennes, certaines très touchantes et j’ai toujours eu envie de connaître l’histoire de ces gens. A vrai dire, j’ai toujours eu en tête de les publier en ligne dans l’espoir que quelqu’un les reconnaissent ou me livre un morceau de leurs histoires…Ce livre me parle donc beaucoup, c’est une belle découverte! Merci! Lily

    • allmadehere - Répondre

      21 septembre 2015 at 07:33

      Je suis contente d’avoir titillé ta curiosité.
      Je comprends d’autant plus ton intérêt pour ce livre si de ton côté tu as également acheté un lot de photos anciennes. La démarche de l’auteure doit faire écho à ton achat. Comme tu l’as si bien dit ce livre est une belle découverte.

  • Lily Bouticlou - Répondre

    20 septembre 2015 at 19:27

    Oups…il faut lire « que quelqu’un les reconnaisse » bien sûr!

  • Un plaisir de te lire comme d’hab’ et on a comme toujours envie de te suivre dans tes découvertes ! 😉 merci mam’zelle. Biz

    • allmadehere - Répondre

      21 septembre 2015 at 07:35

      Bienvenue petite mésange!
      J’attendais ton arrivée avec impatience.
      Tout le plaisir est pour moi, j’aime vous embarquer dans mes découvertes.
      A bientôt ^^

  • pas@pasdechat - Répondre

    20 septembre 2015 at 21:29

    C’est vrai que tu as le chic pour nous donner envie de courir à la librairie. Je ne sais pas comment tu es tombée sur ce bouquin qui a un concept tout à fait original, mais tu attises ma curiosité…

    • allmadehere - Répondre

      21 septembre 2015 at 07:38

      Bonjour Coco.
      J’ai parcouru un article sur ce livre, et j’ai tout de suite eu envie de le lire. Comme toi j’ai été intriguée par le concept. Quelques jours plus tard une de mes collègues me demande si j’ai entendu parler du livre qu’elle vient d’acheter: les gens dans l’enveloppe.
      Je lui ai fait les yeux doux et j’ai réussi à lui emprunter avant même qu’elle ne le lise!
      ^^

  • Lulu - Répondre

    20 septembre 2015 at 23:21

    Ces quelques lignes attisent ma curiosité et me donnent envie de lire ce livre!! Merci
    J’ai lu un avion sans elle de Michel Bussi et je suis en train de lire nymphéas noirs
    polars très sympas que j’ai découverts cet été

    • allmadehere - Répondre

      21 septembre 2015 at 07:45

      Bonjour, ça me fait bien plaisir si j’ai réussi à te donner envie de découvrir ce livre.
      Un avion sans elle, ça fait un bout de temps que je le vois passer et repasser sur la blogosphère, il faudrait que je me décide à le lire et que je me fasse mon avis.
      Et merci pour le second titre, je ne dis jamais non à un bon petit polar.

  • RP1989 - Répondre

    20 septembre 2015 at 23:25

    J’ai entendu beaucoup de bien de ce livre.
    L’histoire semble vraiment intéressante :).

    • allmadehere - Répondre

      21 septembre 2015 at 07:49

      Quelques lignes dans un magazine ( ou sur le net?) m’ont rapidement décidée.
      Au-delà de l’histoire c’est le concept, l’histoire inventée à partir des clichés et l’écriture de l’auteure qui m’ont séduite.
      Laisse-toi tenter!

  • Ortisse - Répondre

    21 septembre 2015 at 02:15

    Alors là je ne sais pas, j’aime ton article il donne vraiment envie de se pencher sur ce roman mais en même temps le sujet, je ne sais pas pourquoi me rend super mal à l’aise, comme l’impression de regarder des gens vivre par un trou de serrure…
    Sinon, je lis le dernier Agatha Christie de la collection masque noir que j’ai réussi à dénicher: la plume empoisonnée!

    • allmadehere - Répondre

      21 septembre 2015 at 08:01

      Je peux comprendre ton sentiment.
      Moi j’ai pris ça comme la biographie de gens ordinaires qui n’intéressent généralement personne et ne font jamais l’objet de livre et dont la vie est beaucoup plus intéressante et émouvante que le récit de la vie d’une star du ballon rond, par exemple. Et j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire.
      En ce qui concerne Agatha Christie, excellent choix. Je pense que c’est mon premier gros coup de cœur littéraire, je dévorais ses bouquin quand j’étais ado et je m’en relis un de temps en temps pour le plaisir. ^^

  • aurélie - Répondre

    21 septembre 2015 at 09:23

    Tu as le chic pour donner envie d’aller chez son libraire 🙂
    Moi je viens de finir « pars avec lui » et j’ai pas franchement aié, pour ne pas dire détesté parce que le livre est plutôt bien écrit et qu’il peut plaire à beaucoup de gens…mais j’ai vraiment pas accroché.
    Gros bisous

    • allmadehere - Répondre

      21 septembre 2015 at 22:20

      Merci la souris.
      Je n’avais pas entendu parlé de « Pars avec lui ». Je viens de lire le pitch, une sorte de roman choral où se croisent des êtres cabossés par la vie. Je dis pas non à ce genre de livre habituellement, je me laisserai ptet tenter.
      Bisou!

  • Julie Dionaea - Répondre

    21 septembre 2015 at 12:31

    Il faut absolument que je lise ce roman ! Bravo pour cette belle chronique 🙂

    • allmadehere - Répondre

      21 septembre 2015 at 22:22

      Bonjour & bienvenue par ici!
      J’ai hâte de connaitre ton avis.
      A très bientôt!

  • Violette Factory - Répondre

    21 septembre 2015 at 23:28

    J’ai beaucoup entendu parler de ce livre. Tu me donnes encore plus envie d’aller vite l’acheter!
    Nath

    • allmadehere - Répondre

      22 septembre 2015 at 11:49

      Moi j’avais juste lu quelques lignes, mais cela avait suffit.
      Reviens par ici me donner tes impressions quand tu l’auras terminé.
      Bonne journée

  • Girlie Cinéphilie - Répondre

    23 septembre 2015 at 16:42

    Quel beau projet! C’est une entreprise créatrice vraiment intéressante, et tu m’as bien donné envie d’en découvrir plus. Je pense que ma BAL va encore exploser…

    • allmadehere - Répondre

      23 septembre 2015 at 20:18

      Hello l’autre (^^),
      Fais comme moi, pique-le à une collègue !
      Il m’avait titillée mais je m’étais dit que j’attendrais qu’il soit dispo à la médiathèque, histoire d’arrêter d’accumuler les bouquins dans la chambre, dans le salon et dans le couloir…
      Bonne lecture!

  • bluettine - Répondre

    09 octobre 2015 at 16:49

    Ton article me confirme dans mon envie de lire ce livre (suite à une bribe d’émission entendue un matin sur France-Musique)

    • allmadehere - Répondre

      10 octobre 2015 at 12:11

      Ton commentaire me fait plaisir car je partage avant tout mes coups de cœurs littéraires pour vous donner envie et pour croiser les impressions. J’espère que tu reviendras me donner ton avis.
      A bientôt

Leave a Reply to aurélie Cancel reply