Paris Magnum

Par Posté dans - Sorties le 15 décembre 2014 7 Commentaires

Bonjour les petits moineaux,

L'hôtel de ville de Paris nous offre un joli cadeau avec l'exposition "Paris Magnum: la capitale par les plus grands photoreporters".
Si vous êtes passionnés de photos, comme moi amoureux transis de Paris, ou tout simplement désireux de faire une chouette ballade à travers 150 clichés des plus grands photographes du XXème siècle,  l’exposition est pour vous!
una1953© Marc Riboud- Magnum Photos

L'hôtel de ville de Paris a le chic pour nous proposer de magnifiques expositions, qui plus est gratuites. Je répète, GRATUITES!

Ouverte depuis vendredi dernier, je me suis empressée d'aller découvrir l'exposition PARIS MAGNUM qui nous raconte quelques grands épisodes de l'histoire de Paris et des parisiens, ainsi que les transformations et évolutions de la société.

Elle retrace ainsi les temps forts de l’histoire de la capitale sur près de 80 ans, autour de 5 séquences chronologiques, grâce à quelques 150 clichés pris par 30 photographes de Magnum Photos.

Magnum Photos est fondé en 1947 à New-York par quatre photographes : Henri Cartier-Bresson (Si vous avez loupé l’article sur l'exposition qui s'est tenue au Centre Pompidou c'est ici), Robert Capa, George Rodger et David « Chim » Seymour.

Ces derniers créent avec Magnum, une agence qui s’éloigne des pratiques conventionnelles de la presse de l’époque.
En effet elle possède 2 grandes particularités:

- Sa structure est celle d’une coopérative d’actionnaires-photographes, c'est à dire que l'agence appartient aux photographes.

- D'autre part les photographes deviennent  les propriétaires exclusifs de leurs images. Les bases du statut d'auteur sont posées.

Magnum Photos est la première agence fondée sur ce principe qui va largement contribuer à faire évoluer la profession, le statut du photographe et la place réservée à leurs œuvres.
Les photographes vont avoir le choix des reportages et de leur durée, vont sélectionner les clichés et, contrôler leur diffusion et maîtriser le copyright.

Aujourd’hui, le collectif est constitué de près de 80 photographes, dont 60 membres.

L'exposition débute avec les années 30.
Les photographes qui fonderont dans quelques années Magnum Photos couvrent alors le dur monde du travail mais pas seulement. Les images de revendications, grèves et manifestations côtoient les moments de liesse du Front populaire avec les premiers congés payés.

© David Seymour /Magnum Photos

Grève immobile d’ouvriers dans une usine métallurgique, Saint-Ouen 12 juin 1936 © David Seymour /Magnum Photos

Puis le récit reprend après une période creuse, pour cause de guerre, avec la libération de Paris. (Les photographe étaient alors engagés dans la lutte).
On retrouve notamment des clichés du Paris du peuple, qui montrent combien Paris était pauvre au lendemain de la guerre, sur un fond de froid et de faim .

S'en suit l'époque de la mini-jupe, de la Nouvelle Vague et du Pop Art mais également des revendications politiques. Époque qui se termine en fanfare avec la révolution de Mai 68.

La minijupe 1967 © Raymond Depardon- Magnum Photos

La minijupe 1967
© Raymond Depardon-
Magnum Photos

La période qui suivra sera "tiraillée entre retour à l'ordre et subversion de la pensée traditionnelle".

Tandis qu'à partir des 90's, une nouvelle histoire photographique se dessine avec l'essor de la télévision.
Le travail des photographe évolue.
L’immédiateté et l’abondance des images télévisées créent en effet une concurrence redoutable....

En marge de ces 5 sections bien distinctes, un espace est dédié aux portraits: nous retrouvons ainsi André Malraux, Picasso, Brancusi, Simone de Beauvoir, Coluche, Édith Piaf, j'en passe et des meilleures.....

Je n'ai malheureusement pas pu illustrer chaque séquence car j'ai respecté les règles d'utilisation des visuels libres de droit, à savoir: "seules 4 photographies peuvent être publiées libres de droits en même temps par un même support (même gratuit) ou sur un même site Internet..."

C'est un peu frustrant mais c'est le jeu ma pauvre Lucette....^^

Aussi je vous encourage vivement à visiter l'exposition ou à jeter un œil sur le site.

Je termine avec l'un de mes clichés préférés:

une

Course à l’hippodrome de Longchamp, 1952. © Robert Capa/International Center of Photography/Magnum Photos

A bientôt!

Infos pratiques

Du 12 décembre 2014 au 28 mars 2015 à l’Hôtel de Ville de Paris.
5 rue de Lobau (4e).
Entrée gratuite.
Accès du lundi au samedi de 10h00 à 18h30 (sauf le 25 décembre 2014 et le 1 janvier 2015).

(7) commentaires

  • Girlie Cinéphilie - Répondre

    15 décembre 2014 at 18:06

    Aie aie aie, ça me donnerait presque envie de venir passer un week end à Paris…

    • allmadehere - Répondre

      15 décembre 2014 at 19:40

      Presque? Hummmm.
      J’essaierai d’être plus convaincante la prochaine fois…^^

  • pas@pasdechat - Répondre

    15 décembre 2014 at 23:01

    Super, je profiterai certainement de mes vacances pour y aller. Grâce à toi, j’irai avec quelques billes en poche, et c’est bien plus agréable. Merci pour l’info !

    • allmadehere - Répondre

      15 décembre 2014 at 23:36

      Tout le plaisir est pour moi! J’adore partager mes coups de cœur…..Tu m’en diras des nouvelles j’espère!

  • aurélie - Répondre

    15 décembre 2014 at 23:43

    Elle a l’air super cette expo.
    Sinon quand tu habite à aix, tu as droit au marché aux santons et tu va te mettre la tête au vin chaud pour oublier ce que tu viens de voir 🙂
    Bisous

    • allmadehere - Répondre

      15 décembre 2014 at 23:55

      Huhuhu, je me bidonne. Merci pour cette bonne tranche de rigolade!
      Bizzzz

Une remarque?
Une question?
Un mot d'amour?
C'est juste ici...