Lectures de Septembre

Par Posté dans - Livres le 29 septembre 2017 16 Commentaires

Bonjour les mésanges,

Le mois de Septembre se termine bientôt.
Le moment est venu de partager mes dernières lectures avec vous.
sept

Je commence par les lectures inachevées.
J'ai en effet décidé de ne plus aller au bout de chaque livre ouvert.
Si je n'accroche pas, je raccroche. Mouhaha...
Les nominés sont:
- Les bienveillantes de Jonathan Littell (stoppé au bout de 250 pages sur les quelques 1400 qui le constituent)

- La toile de Sandra Lucbert  (mis de côté en un temps record,  l'ennui m'a pratiquement immédiatement gagné malgré mon intérêt pour le dispositif épistolaire moderne choisi comme système narratif. N'est pas Choderlos de Laclos qui veut.)

Ceci étant dit, passons aux choses sérieuses.

L'ordre du jour d'Eric Vuillard.
« Les plus grandes catastrophes s’annoncent souvent à petits pas ».

L_ordre_du_jourDans ce bref roman, l'auteur se faufile dans les coulisses de l'histoire, ici l'antichambre de la seconde guerre mondiale, en évoquant les semaines précédant l'Anschluss qui ont permis à l'Allemagne de s'emparer de l'Autriche.
Ce livre examine la mécanique de l'annexion.
Il débute 5 années avant cette dernière avec la réunion du 20 février 1933 qui a rassemblé 24 des plus grands chefs d'entreprises allemands de l'époque, aujourd'hui devenus des groupes extrêmement importants (Krupp, Opel...).
Ces derniers sont reçus par Hermann Göring et par Adolf Hitler, alors chancelier depuis un mois, et sont invités à financer sa campagne électorale, les caisses du parti étant exsangues. Le résultat sera un financement assuré à hauteur de 3 millions de reichsmarks.
S'ensuivent les récits d'autres épisodes fondateurs et rencontres stratégiques dont l'enchaînement mena à l'Anschluss. La finalité étant ici de démonter les compromissions et aveuglements responsable de l'annexion.
Fiction ou réalité? L'auteur déclare ne pas pratiquer ou très peu la fiction dans ses livres. Ici, si fiction il y a, elle se retrouve  dans l'incarnation de protagonistes à qui il prête certaines pensées et quelques sentiments, et dans l'intrigue qui produit une vision subjective des événements qui restent cependant extrêmement documentés.
Une démonstration édifiante.

Les filles au lion de Jessie Burton.
Après avoir eu un coup de cœur pour le premier roman de Jessie Burton (ici), j'ai tout naturellement ouvert le second.
Celui-ci nous fait voyager entre deux lieux et deux époques. A défaut d'être inédite, cette construction reste astucieuse et permet de rythmer le récit.
jessie burtonD'un côté, nous avons un village du sud de l'Espagne juste avant la guerre civile où se sont récemment installés un marchand d’art viennois, son épouse anglaise et leur fille.
De l'autre, la ville de Londres en 1967 où nous suivons Odelle, jeune fille originaire de Trinidad qui vient de décrocher un job de dactylo dans une galerie d'art tout en se rêvant écrivain.
Un mystérieux tableau relie les deux époques.
Un tableau dont le propriétaire ne sait rien à part qu'il a toujours appartenu à sa mère et qui va débarquer un jour à la galerie pour le faire estimer. Cette peinture va intriguer Odelle qui va tenter d'en retracer l’histoire...
Si la lecture est plaisante et la construction minutieuse plutôt efficace, je n'ai pas été autant transportée qu'avec Miniaturiste. L'intrigue m'a moins emballée et j'ai trouvé les personnages un peu faibles et moins attachants. Cependant cela reste un moment agréable de lecture.

Trois saisons d'orage de Cecile Coulon.

3 saisons d'orageCe roman se situe dans un massif montagneux français dénommé Les trois gueules qui abrite un village, Les fontaines. Ce village est un véritable monde à part entière, un lieu idéalisé, assimilé au paradis par ses habitants mais où il est interdit d'avoir des secrets. Un lieu un peu étrange et anxiogène. Un lieu animé par ses propres forces intérieures qui deviennent parfois incontrôlables et font planer une curieuse et sourde menace permanente. Cette menace prend la forme de tremblements intérieurs difficilement soupçonnables mais qui sont capables de faire dériver un être. Ces grognements individuels menacent à tout moment l'équilibre de la communauté.
Pour évoquer ce village l'auteur a choisi de nous raconter sur 3 générations l'histoire d'une de ses familles, celle d'André médecin généraliste qui s'est installé là après la première guerre mondiale et dont l'histoire va s'entremêler à celle des ouvriers et des paysans.

Dans ce roman il est questions de désirs, de fantômes, d'enracinement et d'équilibre brisé.

De nouveau l'écriture est solide mais garde cette fluidité impressionnante caractéristique qui m'avait interpellée dans Le roi n'a pas sommeil. Un livre très puissant, organique et déroutant où le lieu, personnage principal du récit, constitue le point de départ de tout.

Bonne lecture!

A bientôt,

(16) commentaires

  • Sab - Répondre

    29 septembre 2017 at 07:31

    Coucou,
    Eh bien les deux derniers et surtout Les trois saisons d’orage donnent envie de se poser un après midi avec un bon chocolat chaud. Je finis (avec tristesse ) Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie que je ne peux que conseiller 🙂
    Bonne journée. Bises

    • allmadehere - Répondre

      29 septembre 2017 at 19:33

      Hello!
      Tu es la seconde personne à me conseiller « Americanah ».
      J’ai tenté de le lire mais je n’ai pas accroché. Je commence à croire que c’est une erreur…
      Bon Week-end!

  • anniecartonne - Répondre

    29 septembre 2017 at 19:03

    Bah oui moi aussi je raccroche quand au bout de quelques pages je n’accroche pas ,il faut que le plaisir soit au rendez vous 😉 !!

    • allmadehere - Répondre

      29 septembre 2017 at 19:35

      J’ai toujours eu des remords à ne pas laisser sa chance au produit…Mais ça c’était avant! ^-^
      Bon WE

  • pas@pasdechat - Répondre

    29 septembre 2017 at 19:11

    Je passe mon tour… Je n’ai rien lu et rien ne me fait vraiment en ce moment côté lecture. J’admire ton endurance, et comme toi, je ne m’acharne plus sur un livre qui m’ennuie. Je préfère donner mon temps aux autres. J’espère être plus motivée la prochaine fois ! 😉

    • allmadehere - Répondre

      29 septembre 2017 at 19:40

      Salut Coco,
      Y’a des mois sans, c’est normal. En ce moment je tombe plutôt sur de bonnes surprises. C’est très encourageant. Je ne peux pas imaginer un trajet en transports en commun sans lire. Et c’est là où je lis majoritairement. Du coup j’ai toujours un bouquin dans mon sac et une PAL longue comme le bras! Tant mieux!

  • cloc - Répondre

    30 septembre 2017 at 17:07

    J’avais lutté des mois pour finir les bienveillantes, que j’ai détesté au final! Tu me donnes bien envie de lire L’ordre du jour…

    • allmadehere - Répondre

      01 octobre 2017 at 10:05

      Hello, cela me fait plaisir de te voir passer par ici.
      Le chapitre d’introduction des Bienveillantes m’a harponnée mais il ce fut une tout autre affaire pour la suite. Impossible de me projeter sur les 1400 pages alors que j’avais vraiment envie de venir à bout de ce livre…
      Bon dimanche et à bientôt!

  • Aurélie - Répondre

    01 octobre 2017 at 07:58

    Chapeau d’arriver à laisser de côté les livres qui ne te plaisent pas, je dois être un peu psychorigide mais je les finis tous (en faisant une petite pause au milieu) mais tu as raison, quand on n’accroche pas, peu de chance que la fin du bouquin nous fasse changer d’avis.
    Gros bisous

    • allmadehere - Répondre

      01 octobre 2017 at 10:11

      C’est une de mes nouvelles résolutions car ma PAL est tellement longue, j’ai tellement d’envies lecture que dorénavant je perds moins mon temps. On verra avec le temps si je persiste dans cette voie. Bon dimanche La Souris!

  • lounatine - Répondre

    01 octobre 2017 at 11:24

    Merci pour ce nouveau partage!
    Ce mois-ci, deux coups de coeur pour moi : « La tresse » de Laetitia Colombani et « Les derniers jours de Rabbit Hayes » de Anna Mcpartlin.
    Bonne lecture en octobre!

    • allmadehere - Répondre

      02 octobre 2017 at 19:41

      Merci à toi pour ces partages. Je rajoute tes deux coups de cœur sur ma liste. Bonne lecture!

  • Ortisse - Répondre

    02 octobre 2017 at 00:24

    Merci pour ces avis. Je reviens régulièrement sur tes posts (et les commentaires!) pour piocher de nouvelles idées.
    J’ai profité de mes 3 semaines de vacances (et de nombreux trajets en train) pour m’abreuver de livres très divers. Gros coup de coeur pour Petit Pays de Gael Faye, j’ai attaqué la série manga Cesare de Fuyumi Soryo qui augure de jolies chose, le monde de Charlie était une lecture sympathique, il me reste une centaine de pages pour finir l’amie prodigieuse d’Elenna Ferrante et Sauveur & fils saison 2 de Marie Aude Murail.
    Maintenant j’attends la liste des auteurs de la foire du livre de Brive pour faire ma programmation lecture pour octobre!

    • allmadehere - Répondre

      02 octobre 2017 at 18:19

      Je suis ravie de savoir que tu lis ces posts régulièrement. Me conseilles tu L’amie prodigieuse?

  • Laurie - Répondre

    10 octobre 2017 at 13:03

    Ohh le dernier me dit bien!

    • allmadehere - Répondre

      16 octobre 2017 at 19:28

      Je suis contente d’avoir titillé ta curiosité.
      N’hésite pas à repasser par ici pour partager ton avis. Bonne lecture!

Une remarque?
Une question?
Un mot d'amour?
C'est juste ici...