Le manteau de Garbo

Par Posté dans - Livres le 03 octobre 2014 5 Commentaires

Le manteau de Greta Garbo est le 1er livre de Nelly Kaprièlian qui dirige les pages littéraires des Inrockuptibles et de Vogue, et qui participe également au Masque et la Plume sur France Inter.
Greta-Garbo-Wallpaper72

Le pourquoi du comment de ce livre:
En décembre 2012 à Los Angeles, l'auteure se retrouve à une vente aux enchères consacrée à la garde-robe de Greta Garbo, actrice suédoise mythique décédée 20 ans auparavant.
Il s'agit alors à ce moment de réaliser un documentaire.
Elle suit la vente pendant 2 jours, rencontre et interviewe les quatre neveux de la star, seuls héritiers de cette dernière et à l'initiative de la vente, ainsi que les autres acheteurs.
Et c'est là qu'elle repère un manteau rouge.
Elle commence à se mettre en scène mentalement avec ce manteau, imagine comment elle le porterait alors qu'il n'est pas vraiment son genre et qu'elle ne porte jamais de rouge, et finit par l'acheter.
Par la suite, le fait de porter ce manteau, le manteau d'une inconnue, celui d'un mythe mais aussi d'une femme morte, la plonge dans une immense réflexion.
Elle se demande pourquoi elle a eu envie d'acheter et de porter ce manteau.
Achat qui se révélera déclencheur d'une réflexion beaucoup plus vaste sur les vêtements, sur l'apparence et sur le corps.
Tout cela lui donne envie d' écrire et non plus de faire un documentaire.
(Documentaire qui à priori ne verra jamais le jour).
Elle fait d'autre part le pari que le garde-robe d'une femme peut raconter sa vie et ici, révéler certains des mystères de Greta Garbo.
" Chaque vêtement aurait le pouvoir de nous ouvrir une porte sur une facette de sa personnalité ...".
"La garde-robe d'une morte peut-elle raconter sa vie et ses secrets?".

Voici le postulat de départ, plutôt séduisant.
1507-1

Le livre:
On apprend "Qu'hormis ses films, il ne reste presque aucune trace de la star: peu de lettres, peu d'enregistrements et de très rares entretiens".
Cependant cette vente rassemble 800 pièces qui pour l'auteure sont autant d'indices.

Malgré son titre, ce livre n'est pas un biopic sur Garbo qui reste cependant un des fils rouges.
L'auteure a en effet assemblé les unes après les autres, plusieurs histoires.
Celle de Garbo, l'histoire de son propre rapport aux vêtements ainsi que son histoire personnelle. Et elle a choisi de ponctuer l'ensemble d'exemples de livres, de films, d' auteurs, de personnages de romans ou de rock stars afin d'explorer le rapport aux vêtements et au corps.
Et multiplie ainsi les références.
Tout y passe: des personnages fictifs ( L'homme invisible, Peau d'âne, Fantomas, Dracula, Dorian Gray) et de nombreux artistes (Oscar Wilde, Coco Chanel, Marylin Monroe, David Bowie, John Galliano....).

Verdict:

Voilà un assemblage pour le moins disparate de réflexions personnelles, d' extraits d’œuvres et d'entretiens, de morceaux biographiques sur Greta Grabo et de nombreux autres artistes, et de récit autobiographique.
J'ai trouvé le style inégal, alternant des passages à l'écriture fluide et d'autres au style lourd et alambiqué.
Certains parallèles avec des artistes ou personnages de fiction semblent incongrus, parfois inintéressants.
Je me suis souvent demandée "Mais qui parle? ", (Elle parle d'elle à la fois à la 1ère et à la 3ème personne), ou bien "De qui parle t'elle ici? " et surtout "Pourquoi?".
Une grande impression de confusion, de manque de cohérence et souvent d'ennui à la lecture de ce livre.

Les digressions sont trop nombreuses notamment celles concernant sa vie personnelle, ses histoires d'amour et ses origines arméniennes. Un livre finalement très centrée sur l'auteure.

En mêlant à la fois l'essai, le roman, la biographie et l'autobiographie Nelly Kapriélian m'a perdue....

Un 1er livre qui ne donne pas vraiment envie d'en lire d'autres....

(5) commentaires

  • plumwarrior - Répondre

    12 octobre 2014 at 21:46

    comme tu fais souvent des critiques lecture tu pourrais t’inscrire ici sauf si tu connais déjà http://booknode.com/

    • allmadehere - Répondre

      13 octobre 2014 at 09:21

      Merci pour le lien. Je vais aller jeter un œil….
      A bientôt!

  • Girlie Cinéphilie - Répondre

    13 octobre 2014 at 12:46

    C’est vrai que dans le genre « biographie romancée où l’auteur se raconte à travers quelqu’un de célèbre », le dernier Begbeider sur Sallinger me fait beaucoup plus envie…

    • allmadehere - Répondre

      13 octobre 2014 at 19:38

      Il me tentait moins mais j’aurais peut-être dû choisir celui-là finalement…

  • Virginie Home-Made - Répondre

    14 octobre 2014 at 15:17

    Merci pour la découverte, une jolie idée-lecture! ! !

Une remarque?
Une question?
Un mot d'amour?
C'est juste ici...