L’Orient Express à l’IMA

Par Posté dans - Sorties le 29 août 2014 10 Commentaires

En voiture!
"Mesdames, Messieurs, L'Orient Express en direction d'Istanbul va partir.
Prenez garde à la fermeture automatique des portes. Attention au départ....."
UNE
Comment voyager sans quitter Paris?
Il suffit de prendre le métro direction l'Institut du Monde Arabe (IMA pour les intimes ^^). Un trajet économique & rapide pour un dépaysement et un voyage dans le temps assurés.

Voyage in-extremis car l'exposition prend malheureusement fin ce dimanche 31 août. Si jamais vous êtes en vacances, trop loin, ou bien si vous êtes passés à côté, voici un petit compte-rendu.

L'exposition est décomposée en 2 parties et se visite en 2 temps:

1ère étape sur le parvis où l'on peut admirer une locomotive et 4 voitures de voyageurs.
3 d'entre elles se visitent: Flèche d'or voiture-salon de 1ère classe, une voiture-lit de seconde classe et Train bleu une voiture-bar de 1ère classe dédiée à Agatha Christie.
2ème étape,
l'exposition se poursuit à l’intérieur de l’institut où sont présentés sur deux niveaux, l'histoire de ce train mythique, un véritable « musée» qui regroupe objets et documents d’archives, affiches, films et photographies et, une salle dédiée à la découverte de l'Orient.

Revenons aux voitures.
La voiture restaurant ne se visite malheureusement pas mais a accueilli un restaurant éphémère. Construite en 1925, elle a circulé jusqu'en 1940. Elle contient 14 tables et peut accueillir 42 personnes. La cuisine se trouve à l'extrémité de la voiture et fonctionnait à l'origine au charbon de bois.

Vue de la voiture Train Bleu ©Institut du Monde arabe

Vue de la voiture Train Bleu
©Institut du Monde arabe

CLOCHE

Les trois autres voitures se visitent par groupe de 10/15 personnes maximum et c'est là où ça peut coincer niveau attente.
Chaque groupe est accompagné d'un "gestionnaire de flux", impossible de prendre vraiment son temps au risque de créer des bouchons. C'est un peu dommage mais la visite des 3 voitures "scénarisées" pour l'occasion (Cabine de James Bond, scène du crime de l'Orient Express....) est tellement magique qu'on fait vite abstraction de ce détail.

1
Partons à la découverte de ce train mythique, trait d'union entre l'Orient et l'Occident.
3
L'histoire de l'Orient Express, c'est celle d'un homme, Georges Nagelmackers. Ce dernier est un fils de banquier belge qui a découvert aux États-Unis le principe des wagons-lits Pullman qu'il a voulu mettre en place en Europe. C'était un homme d'affaire avisé et un visionnaire qui avait l'idée d'une Europe et d'un monde sans frontière.
En 1882 il lance avec succès un 1er express international entre Paris et Vienne.
En 1883 c'est l'inauguration du 1er voyage de l'Orient Express.
6

Afin de permettre de rejoindre Istanbul en un temps record pour l'époque, il a l'idée de négocier avec les gouvernements des différents pays concernés, le passage des frontière sans que le train n'ait à s'arrêter. (Avant la création de l'Orient Express les voyages en train étaient longs et épuisants, les arrêts très fréquents, que ce soit dans le but de se restaurer ou de faire vérifier son passeport).

Ce premier voyage correspond également au premier "voyage de presse": écrivains, journalistes et personnalités triés sur le volet sont conviés. Ces derniers ne tariront pas d'éloges et laisseront des témoignages enthousiastes.
Il est vrai que tous les éléments sont réunis afin de faire rêver les voyageurs : le luxe inouï, le confort façon grand hôtel, la finesse de l'art de vivre à la française...C'est un véritable coup de génie médiatique.
Le train s'arrête alors à Varna sur la mer noire: les voyageurs rejoignent Constantinople par bateau.
Ce n'est qu'en 1889 que la ligne directe sera achevée entre Paris et la capitale de l'Empire Ottoman.
A partir de 1919, après le creusement du tunnel du Simplon sous les Alpes, le train relie Istanbul via Venise, Zagreb et Sophia et prend lors le nom de Simplon Orient Express.
Georges Nagelmackers offre ainsi aux voyageurs un train au décor fastueux et met à disposition tout ce dont ils pourraient avoir besoin: une wagon-restaurant, un wagon-bar et des compartiment construits en dur, fermant à clé et se transformant en chambre la nuit (grande avancée technique car à l'époque chez Pullman les couchettes n’étaient pas cloisonnées ou simplement séparées par une tenture).

Le souci du détail est poussé jusqu'aux objets usuels: chaque pièce de vaisselle, dont la réalisation est confiée aux plus grandes fabriques de porcelaine, porte le monogramme de la compagnie.
THEIERE
TASSE

L’exposition nous rappelle également combien ce train mythique, objet de nombreux fantasmes & désirs, a inspiré une large production artistique, quelle soit littéraire, cinématographique , théâtrale...J'en passe et des meilleures.
Plusieurs des scénettes reconstituées sont dédiée à Agatha Christie et au "Crime de l'Orient Express", l'occasion de croiser au passage notre très chère et récemment disparue Lauren Bacall qui interpréta un des rôles dans  l’adaptation cinématographique de Sidney Lumet:
7

L'exposition s'attarde également sur l’émergence et l'engouement pour l'orientalisme, mélange de fascination et d'aventure qui va passionner l'Europe.

Une autre partie est consacrée à l'influence de l'arrivée de l’Orient Express sur les villes traversées (Développement du tourisme & des hôtels de luxe, développement du tourisme dit archéologique et des 1ers circuits organisés, apparition des 1ers guides touristiques et métamorphose des villes traversées, par exemple Venise et la création de la digue permettant la  traversée de  la lagune).

La deuxième partie de l'exposition est un peu moins magique que la première.
Mais la volonté de l'IMA et de la SNCF, au-delà du rêve, est de nous rappeler "les relation entre un Orient qui ouvrait ses portes et une Europe en plein essor dans le domaine industriel, de la science et des idées".
Cette seconde partie nous raconte aussi l'histoire des techniques et de l'industrialisation du monde.

En conclusion un bien joli voyage!
AFFICHE

A bientôt.

(10) commentaires

  • Melle Blanche - Répondre

    29 août 2014 at 08:07

    Faute de temps lors de ma dernière escapade parisienne, je me suis contentée de passer devant. Merci pour les photos et ton billet.

    • allmadehere - Répondre

      03 septembre 2014 at 15:03

      Tout le plaisir est pour moi!
      (En passant je viens de me rendre compte que tes commentaires passaient en indésirables…..).

  • aurélie - Répondre

    29 août 2014 at 08:14

    Merci de nous faire voyager, ça a quand même plus de classe que le TER 😉
    Bisous

    • allmadehere - Répondre

      29 août 2014 at 10:15

      Huhuhu c’est sûr…moi ça me change du RER!
      Contente de t’avoir fait voyager en tous cas.
      Belle journée!

  • julie - Répondre

    29 août 2014 at 08:19

    C’est chouette!

    • allmadehere - Répondre

      29 août 2014 at 12:08

      Mouais elle était canon cette expo.
      Je suis bien contente de l’avoir vue. Et si ça peut plaire et intéresser d’autres personnes c’est chouette!

  • pas@pasdechat - Répondre

    30 août 2014 at 13:02

    Merci pour ce voyage dans l’Orient-Express ! Je veux bien voyager comme ça chaque matin pour aller bosser, je suis certaine que tout le monde serait de meilleure humeur !

    • allmadehere - Répondre

      31 août 2014 at 08:31

      Moi je veux bien recevoir un commentaire de ce type chaque matin!
      Merci, je suis contente que la visite t’ait plu. Bon dimanche.

  • Ortisse - Répondre

    20 septembre 2014 at 15:24

    J’ai eu la chance de le visiter en novembre dernier lors de sa venue pour la foire du livre de Brive. Les wagons n’étaient pas scénarisés mais quel bonheur de grimper à bord de ce train mythique, j’avais adoré!

    • allmadehere - Répondre

      23 septembre 2014 at 10:18

      C’est vrai que c’est une grande chance que d’avoir pu monter à bord de ce train.
      Un petit rêve qui se réalise…

Une remarque?
Une question?
Un mot d'amour?
C'est juste ici...